KICK 4 PEACE : Le ministre de la jeunesse donne son onction à Yagoua

 

L’Association EL-ZOE Foundation dont le fondateur et président n’est autre que Prince Mabengue, agent de match FIFA, a vu le jour le 27 novembre 2015. C’est une association à but non lucratif qui œuvre dans le social afin de cultiver chez nos compatriotes l’esprit de tolérance, le vivre ensemble, l’esprit d’équipe, la persévérance et la cohésion sociale.

 

 La fondation EL-ZOE qui a pour leitmotiv, Sport for Peace and Development bénéficie du soutien sans faille de l’Ambassade des Etats-Unis au Cameroun afin de mener à bien ses nobles objectifs. EL-ZOE Foundation utilise donc le sport comme outil majeur afin d’atteindre ses nobles objectifs. C’est dans le cadre de ses activités que la caravane de l’espoir de EL-ZOE Foundation s’est arrêtée du 25 au 30 mars 2018 à Yagoua dans le département du Mayo-Danay. De l’avis des populations et des forces vives de ce département de la région de l’extrême nord, le tournoi de football KICK 4 PEACE a été d’un succès retentissant. Le ministre de la jeunesse et de l’éducation civique, Mounouna Foutsou élite de la localité avait tenu à honorer de sa présence aux différentes activités qui ont marqué l’étape du Mayo-Danay. Le préfet du département, Maliki Oumara dans son allocution de circonstance au stade municipal de Yagoua a tenu à remercier avec emphase le président Prince Mabengue et son équipe. « De façon toute particulière, je voudrais remercier du fond du cœur, monsieur le président fondateur de EL-ZOE Foundation pour avoir choisi la ville de Yagoua pour la 3eme étape du tournoi de football pour la paix KICK 4 PEACE ». Le numéro 1 du département a renchérit « Le tournoi de football des jeunes pour la paix de EL ZOE Foundation est un moment fort de mobilisation de la jeunesse camerounaise pour promouvoir les valeurs nobles de paix, de citoyenneté, d’amour pour la patrie, d’acceptation mutuelle, du vivre-ensemble harmonieux et d’intégration nationale, ciment de l’unité nationale, en vue de construire une république exemplaire, vœu ardent si cher au chef de l’Etat son excellence Paul Biya ».

Prince Mabengue répondant aux autorités du département a tenu dans un premier temps à justifier le choix de Yagoua avant de les remercier pour toutes les commodités. « Je tiens à témoigner ma gratitude envers les autorités administratives et traditionnelles de la place pour leur disponibilité et leur soutien qui n’ont ménagé aucun effort afin que cette mission se déroule dans les conditions idoines ». L’un des moments forts de l’étape de Yagoua a été indubitablement la causerie éducative qui a vu la participation de près de 800 jeunes venus écouter la thématique qui portait sur le terrorisme. Au terme de la causerie, les jeunes ont pu prendre la mesure de ce phénomène qui détruit le monde aujourd’hui.

Il faut tout de même relever pour le déplorer l’absence du Maire de la ville de Yagoua qui a délibérément choisi de boycotter les activités dans la ville dont il a pourtant la charge et qui plus est, il n’a accordé aucune facilité aux organisateurs.

 Après le succès qui a sanctionné les trois premières étapes, les responsables de EL-ZOE Foundation sont en ce moment au travail dans l’optique de préparer au mieux les prochaines descentes sur le terrain, ceci avec le même engouement et surtout la même envie, celle de donner espoir à notre jeunesse.

 Selon nos sources à l’intérieur de la fondation, Kaélé située dans la région de l'Extrême-Nord et chef-lieu du département du Mayo-Kani sera la prochaine ville à accueillir EL ZOE Foundation à la fin de ce mois d’aout 2018.

 

Thérèse Lienu

 

 

 

 

 

 

>> Voir toutes les archives du site >>