Lions Indomptables: La leçon d'Alexandre Belinga à Clarence Seedorf

L'ancien sélectionneur par intérim des Lions Indomptables, Alexandre Belinga refait surface. Le technicien camerounais saisit l'occasion de son apparition pour donner quelques leçons, à Clarence Seedorf, son successeur dans la tanière. Réaction!

Nos confrères du site pressport vont publier une interview d'Alexandre Belinga, vendredi 14 septembre de l'année courante. Au cours de cet entretien, l'ancien sélectionneur par intérim des Lions Indomptables qui va révéler, qu'il est en pleine convalescence, après une triple opération chirurgicale y donne quelques leçons à Clarence Seedorf, son remplaçant dans la tanière:

"Le  niveau d'un joueur ne dépend pas du championnat dans lequel il évolue. Je peux vous donner beaucoup d'exemple de joueurs qui sont issus des championnats dits de seconde zone qui ont joué la dernière coupe du monde. On a vu leurs performances. Donc, ce n'est pas un argument qui compte pour moi. Ce qui est important en équipe nationale, c'est l'état d'esprit du groupe. Je crois que ce sont des mots que l'entraîneur a dû lâcher inconsciemment peut-être parce qu'il ne maîtrisait pas encore l'environnement de l'équipe nationale. Il aura l'occasion de revoir ses déclarations pour donner la chance à tous ceux qui méritent d'être appelés en équipe nationale. Lorsque vous regardez là où Bassogog sort pour devenir le meilleur joueur de la CAN 2017, vous comprenez qu'il ne faut pas jouer au Real Madrid ou au Barcelone pour faire de grandes performances ou de grands tournois avec son équipe nationale. Il conclut par un souhait: J'espère vraiment qu'il reviendra sur sa décision parce que c'est important de composer avec tout le monde". A Seedorf d'en tirer les conséquences!

Il convient de rappeler, que Clarence Seedorf n'a pas convoqué Bassagog par ailleurs, meilleur joueur de la Can remportée au Gabon, par le Cameroun et le capitaine de cette expédition, Benjamin Moukandjo. Interrogé en conférence de presse, au sujet de ces absences de taille, le technicien néerlandais se justifiait en mettant en avant le championnat dans lequel, ils évoluent. Ce qui lui vaut cette leçon de Belinga!