Lions Indomptables: Seedorf victime du syndrome de Stockholm?

Le sélectionneur des Lions Indomptables, Clarence Seedorf serait l'otage de quelques personnes, qui dirigent le football camerounais. Le technicien néerlandais qui a besoin de trouver ses repères dans la tanière est la proie des hommes, qui l'ont installé au poste., L'ancien milieu de terrain du Milan AC parachuté dans la tanière, contre toute attente est visiblement au service des hommes, qui l'imposaient. Les deux listes qu'il rend publique, jusqu'ici donnent du crédit à cette thèse. Si les premières convocations du technicien de 42 ans faisaient couler beaucoup d'ancres et de salives, la seconde vient confirmer, qu'il serait mains et pieds liés! Le patron du banc de touche des Fauves en à peine deux de mois de fonction serait déjà en otage. Pis, il serait victime du syndrome de Stockholm. Les faits...
 
Le syndrome de Stockholm est cette compassion, que l'otage finit par développer pour son ravisseur. Séquestré parfois pour des raisons politiques, idéologiques et autres, la victime adhère avec du temps à la cause de son bourreau et prend sa défense. C'est quasiment la situation, que le patron de l'encadrement technique des Lions Indomptables vit au Cameroun. Cet entraîneur sans expérience arrivé chez les quintuples champions d'Afrique, tel un oiseau sorti dans un chapeau, semble captif du clan qui l'impose au poste. Cette hypothèse se vérifie par le choix des joueurs, qu'il convoque en sélection.
 
En prélude au match contre les îles Comores, Seedorf s'empêchait d'appeler Christian Bassogog. La raison qu'il mettait en avant, était la représentativité du championnat chinois, dans lequel évolue le meilleur joueur, de la Can 2017. S'il est vrai que l'explication du néerlandais fait sens, il remet en cause son argumentaire en convoquant dans la même liste, Junior Ndedi, un joueur du championnat de 3e division de football du Cameroun. Un championnat de loin inférieur à celui de la Chine. Pis, ce dernier traînait une blessure, depuis plusieurs mois, trahissaient les responsables de son club.
 
L'hollandais poursuit son jeu trouble...
 
En raison de la double confrontation, que va livrer le Cameroun, les 10 et 16 octobre prochain contre le Malawi, Clarence Seedorf appelle Clinton Njie sortit sur blessure en championnat. Exceptée son indisponibilité, la convocation du marseillais se perçoit, comme une injonction du président du Comité de normalisation de la Fécafoot, Dieudonné Happi. La présence de Jean-Armel Kana Biyik, défenseur de Kayserispor est tout aussi surprenante. Plusieurs analystes sportifs la perçoivent, comme une manœuvre de Samuel Eto'o. Le défenseur chassé du stade rennais faisait allégeance au capitaine de Qatar FC, au cours d'une interview accordée à sport.fr. Comme par miracle, il ressurgit en sélection. Du coup, les similitudes se font.
 
Les choix de Clarence Seedorf donne à penser, qu'il est pris en otage, par le fils du président de la normalisation, Wilfried Happi, Samuel Eto'o et Dieudonné Happi. Cet état des choses semblent ne pas le gêner. Au contraire, il s'y plait! Ce qui permet de déduire, que l'apprenti sélectionneur en charge des Lions Indomptables souffrirait du syndrome de Stockholm!