CAN Ghana 2018 : Joseph Ndoko explique la défaite de son équipe

Les   Lionnes   indomptables   du   Cameroun   sont   tombées   devant   les   supers   Falcon   du Nigéria à l’issu de l’épreuve fatigue des tirs au but (4 tirs contre 2) lors de la première demi-finale qui s’est disputée le mardi 27 novembre 2018 en terre ghanéenne. Au terme de cette rencontre, l’entraineur de la sélection féminine camerounaise   a   exprimé   ses impressions face à la presse sportive.

 « Qu’est ce qui a manqué pour concrétiser le but ? Heuh… Je pense qu’on n’en a parlé même à la mi-temps. On n’a dit à la première mi-temps on n’était très distant à l’attaque. Ça veut dire qu’Adjara restait sur la ligne, Aboudi restait sur la ligne. Enganamouit à un moment donné avait un ballon autour de quatre. On n’a essayé de régler ça en deuxième, mais on n’a pas été poignant. Quand je parle de poignant ce sont les occasions qui permettent d’avoir une finition. A la finition il y a un geste qu’il faut c’est le tir. On n’a pas eu ce genre d’occasion. On n’a aussi joué en spontanéité, mais après ce n’est pas passé. On n’est revenu pensé qu’effectivement en utilisant l’usure c’est-à dire qu’avec le temps on pouvait faire la différence. On n’a vu les nigérianes étaient complètement fatiguées. Mais on n’a pas su faire la différence. C’est juste ça le truc. Le but n’est pas venu à temps. Alors on n’a laissé beaucoup de force c’est vrai. Émotionnellement c’est très difficile et dans ce genre de cas, il faut laisser l’émotion sortir dans soi. Et je les donnerai toute la nuit jusqu’à demain. Et certainement demain en après-midi une par une, et puis après je vais constituer le groupe. Et puis pour rester vraiment braqué sur l’objectif qui est le troisième match qui est extrêmement important. C’est une autre finale, donc il faut la gagner en ce moment-là. »

Propos décryptés par Rodrigue Djengoué.