Roger Milla: "Je ne veux plus qu’il (Eto'o) m’appelle son père"

L'élection du président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) provoque un nouveau différend entre Samuel Eto'o et Roger Milla. Les deux porte-étendard du football tricolore, qui s'appelait affectueusement "père et fils", il y'a encore quelques jours sont désormais en froid. L'un et l'autre et ne souhaitent plus cette appellation affectif. Milla se veut formelle: "Je ne veux plus qu'il (Eto'o) m'appelle père". Le plus vieux buteur à une phase finale de Coupe du monde de football le fait savoir, au cours d'une conférence de presse à Yaoundé. Extrait

"Je ne sais pas pourquoi il soutient les Kadji, Mbombo Njoya et autres, je ne sais vraiment pas ce qui se passe dans sa tête pour qu’il s’attaque à son ‘père Jojo’ comme il l’aime l’appeler... Qu’il sache que tôt ou tard il reviendra dans sa famille du football. Il n’a pas le droit de faire des bagarres avec des gens qu’il a appelé hier “mon père”. D’ailleurs moi je ne veux plus qu’il m’appelle “son père”, tant qu’il n’a pas changé de comportement, de trajectoire, qu’il ne m’appelle plus son père. Au début il m’écoutait et je ne sais pas s’il vous a dit que je laissais mon boulot à Montpellier pour aller le soutenir à Barcelone et j’ai continué à le soutenir jusqu’à ce qu’il dévie comme il est en train de le faire".

La réaction de Samuel Eto'o ne va pas se faire attendre. Dans un post sur les réseaux sociaux, le capitaine de Qatar FC promet de ne plus appeler l'ambassadeur itinérant "mon père".

Crédit photo : Serge Raoul Noutcheu