Opinion: Réponse d'un lecteur à Samuel Eto'o

Les élections à la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) divisent de nombreux acteurs du foot local. Ces derniers n'hésitent pas à se livrer en spectacle, sur différents canaux de communication existants. Le plus impressionnant heurts observé entre ces anciens footballeurs, qui, en raison du contrôle du football, au pays des Lions Indomptables se regardent en chien de faïence met en scène: Joseph Antoine Bell, Roger Milla et Samuel Eto'o. Des principales figures du sport roi au pays, des champions d'Afrique en titre. Médusé par ce spectacle, qu'on pourrait qualifier de surréaliste, un observateur anonyme se positionne. Ci-dessous sa réaction, dont notre rédaction se charge juste de la publier et n'est en rien concernée!

REPONSE A SAMUEL ETO’O

En parcourant le poste de notre cher petit frère et grand footballeur venu de la planète Mars, nous nous rendons compte que ce pamphlet est rempli de contre vérités donc voici quelques extraits:

Eto’o Fils fait allusion aux administrateurs du football qui sont à l’origine de la coupe du monde foireuse de 2014 faux car à cette époque, la FECAFOOT était dirigée par un Comité de Normalisation ayant à sa tête le Pr. Joseph OWONA.

Il dit  « j’avais réuni les footballeurs pour redresser le football Camerounais » faux encore car il nous souvient, que la principale raison de la tenue de cette assise était le problème Nathalie Nkoa, où il sollicitait le soutien de ses pairs.

Parlant du cas de l’ancien joueur Owona il a encore l’air tout faux car cette situation arrive pendant la période de la normalisation mise sur pied par ses soins. Ce cas avait déjà été pris en charge, par M. BIATCHA. Il est à noter ici que l’entrée des premiers anciens footballeurs comme personnel de la FECAFOOT s’est faite sous l’ère, TOMBI qui lui-même est un ancien footballeur et a fait recruter Tataw Stephen, Libih Thomas, Ebwelle Bertin, Metomo Lucien, Enoka Edmond…

« Milla a soutenu Tombi qui faisait partie de ceux qui ont contribué à enterrer le football Camerounais » A cette époque, il y a eu un consensus à la primature et à l’issu de cette rencontre, il avait été arrêté que l’équipe soit conduite, par monsieur Tombi. Roger Milla en tant que ambassadeur itinérant s’est aligné dans la mouvance Républicaine. En scrutant cette position de l’ambassadeur itinérant nous pensons qu’il avait raison de faire confiance à cette équipe.

L’auteur parle des gens qui ont conduit le football dans le précipice, nous voulons vraiment comprendre de quel précipice il s’agit, vu le niveau où se retrouve le football Camerounais avec sa Normalisation ? Pour répondre à cette préoccupation, faisons une petite étude comparée des bilans sportifs de l’administration placée sous Tombi A Roko le mauvais administrateur et de celle placée sous M.HAPPI s/c Eto’o Fils le très bon administrateur.

Bilan sous Tombi A Roko en 23 mois de travail

Le Cameroun a organisé avec brio la CAN féminine en 2016

L’équipe féminine a reçu la médaille d’argent

Qualification de toutes les sélections aux phases finales des coupes continentales de leur catégorie

L’équipe Seniors est vainqueur de la CAN 2015

Participation à la Coupe des Confédérations

Bilan sous M. Happi S/C Eto’o Fils en 15 mois de travail

CAN 2019 retirée

Equipe féminine éliminée en demi-finale de la CAN 2018

Bilan financier présentant une perte de 600.000.000 de frs CFA

Textes mal ficelés

Elections truffées d’irrégularités

Maintenant jetons un regard rétrospectif sur la carrière internationale de ce joueur venu de la planète Mars :

Participation à la Coupe du Monde 1998

Vainqueur de la CAN 2000 sous le capitanat de Rigobert NSONG

Vainqueur de la CAN 2002 sous le capitanat de Rigobert NSONG

Finaliste de la CAN 2008 sous le capitanat de Rigobert NSONG

Mondial 2010 éliminé au 1er tour sous le capitanat de Samuel Eto’o

Non participation à la CAN 2012 sous le capitanat de Samuel Eto’o

Non participation à la CAN 2013 sous le capitanat de Samuel Eto’o

Mondial 2014 éliminé au 1er tour sous le capitanat de Samuel Eto’o

Retrait de l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun malgré les garanties d’organisation apportées par Eto’o Fils.

Quant à cette sortie maladroite de l’émir du Qatar, nous nous rendons compte que le pitchitchi interplanétaire a raté une fois de plus l’occasion de se taire. Après avoir boycotté le match amical Algérie – Cameroun, qui lui avait valu  une suspension non pas de 15 matches comme le souhaitait son ami d’aujourd’hui Alioum konaté , après avoir refusé le drapeau du Cameroun, lors du départ de l’équipe nationale du Cameroun pour le Mondial 2014 au Brésil, nous souhaitons que ce monsieur nous laisse panser les blessures de la CAN manquée, qu’il avait brandit comme un trophée  en arguant avec son ami HAMAD IS MADE,  que c’est grâce à lui que le Cameroun organiserait cette compétition en 2019.

Nous devons tous savoir aujourd’hui, que le 9 oui le vrai 9 qui n’a jamais refusé le drapeau du Cameroun, qui n’a jamais refusé de jouer un match de football avec l’équipe nationale du Cameroun et que depuis qu’il est devenu Ambassadeur ne parle plus pour son compte personnelle, mais que ses prises de position sont celles du gouvernement de la République du Cameroun, tandis que toutes les sorties de l’émir du Qatar joueur encore en activité ne visent, qu’à servir ses intérêts égoïstes et à diviser les hommes tant du milieu dans lequel il est issu (football), que sur le plan de ses relations amicales.

Que ce fils fouettard, que ce looser commence d’abord par respecter ses soi-disant pères, comme il le dit lui-même et apprenne à se taire, car il a suffisamment fait du mal aux Camerounais. En bon entendeur salut !