Serge Kamdem Kouam : « La défaite c’est normale aussi parce qu’il faut rester fair-play»

L’assemblée générale élective de la fédération camerounaise de football s’est déroulée le mercredi 12 décembre 2018 à Bankomo une banlieue de la capitale politique du Cameroun Yaoundé. Au terme de cette assemblée qui a été sanctionnée par la victoire écrasante du candidat Seidou Mbombo Njoya, l’ancien arbitre de football a livré ses impressions à la presse. Interview.

« La première chose c’est que de tous les candidats qui postulaient aujourd’hui, il y en avait seulement deux qui étaient de faite membre de l’assemblée générale. Donc qui étaient électeurs et éligibles. Donc vous avez vu le ralliement de Franck à Bell Joseph Antoine a peut être porté ses fruits, parce qu’il était le challenger de Monsieur Seidou. Mais quand vous regardez le ralliement de l’autre candidat à monsieur Tchinda vous voyez cela n’a rien produit parce que les deux n’étaient même pas membre de l’AG. Donc là-dessus on n’a pas vu un mouvement au niveau des voix. Dont de façon globale, les ralliements c’est normal parce qu’on n’est dans un monde du foot. La défaite c’est normale aussi parce qu’il faut rester fair-play. C’est un des résultats possibles. Et je pense que Joseph Antoine Bell aujourd’hui avec l’expertise qu’il a… D’ailleurs monsieur Mbombo Njoya Seidou a tendu la main à tous ceux qui l’ont accompagné aujourd’hui. Que ce soit les vaincus ou les vainqueurs pour que ensemble on puisse cheminer pour un football d’avantage préoccupant pour tous. Et que le Cameroun comme l’a dit la normalisation puisse en sortir grandi.»

Propos décryptés par Rodrigue Djengoué.