"Joshua Osih sacrifie son écharpe de député pour une place au Comité Exécutif de la Fécafoot"

Les nouveaux textes de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) à l'article 36 alinéas 3 et 50 traitent des incompatibilités. Joshua Osih, député Sdf du Wouri et la présidente de la Ligue régionale de football du Sud, Céline Eko Mendomo subissent cette réglementation. Le cumule n'étant plus toléré, ces derniers sont dans l'obligation de choisir entre une place au "saint graal" du football au pays des champions d'Afrique en titre ou leur fauteuil respectivement au parlement et à la Ligue régional du Sud. Le choix semble simple pour ces "amoureux" du ballon rond. Mme Eko ne va pas attendre que la question se délibère par ses pairs du Comité Exécutif pour annoncer sa démission de la tête du sport roi dans la région du Sud. Ce qui n'est pas le cas pour le candidat aux élections présidentielles du 07 octobre 2018 au Cameroun. L'honorable Osih n'a pas encore opéré un choix officiel. 

Selon toute vraisemblance, Joshua Osih va céder sa place à l'assemblée nationale contre un siège au Comité Exécutif de la Fécafoot. Le député qui caressait le rêve de présider à la destinée du Cameroun se voit envoyer en mission de "bon office" au sein du Canon sportif de Yaoundé et du Tonerre Kalara club. Le séjour de l'élu de la nation au sein de ces formations est de "les aider à trouver une solution consensuelle au règlement de leurs litiges". Cette mission trahit visiblement le choix du député de Wouri Est.

Joshua Osih est ainsi envoyé en mission, pourtant en sa résolution n°12, "le Comité Exécutif de la Fécafoot rappelle que les membres frappés par les dispositions des articles 36 alinéas 3 et 50 des statuts de la Fécafoot relatives aux incompatibilités ont jusqu'au 15 janvier de l'année courante délai de rigueur pour se conformer". Ceci nous permet de penser que M. Osih sacrifie son écharpe de député pour une place au Comité Exécutif de la Fécafoot! Drôle de choix tout de même.